Tout savoir sur le métier de technicien de surface

Les enjeux liés à l’assainissement du cadre de vie ont contribué au développement de certains métiers. L’un de ces derniers se retrouve être, celui de technicien de surface. Un professionnel chargé de préserver l’hygiène des cadres de vie. Au-delà de l’hygiène, son travail répond aussi à l’entretien de la surface des matériaux. Si vous désirez en savoir plus sur cette profession d’avenir, suivez-nous dans ce zoom sur les tenants et les aboutissants de ce métier.

Le technicien de surface dans sa fonction quotidienne

La profession de technicien de surface se rapporte à des personnes chargées de faire le ménage sur de grands espaces. Ses missions principales reviennent à nettoyer, désinfecter et assurer le respect des normes d’hygiène dans les espaces de vie. On les retrouve à l’œuvre dans les lieux publics (hôpitaux, gars, etc.) ou dans les espaces un peu plus privées (bureau, usine, etc.).

Au quotidien, ce professionnel du nettoyage se doit de garder l’environnement sain sans pour autant se mettre en danger. Pour ce fait, il devra suivre un planning, respecter des procédés spécifiques de nettoyage et d’hygiène. Le travail de ce chasseur de bactérie nécessite donc qu’il se protège, qu’il utilise des machines et qu’il travaille en équipe.

Pour réussir à exercer un métier si délicat et complexe, on comprend aisément qu’il convienne de suivre une formation.

Les formations et les plans de carrière qui s’offrent à un technicien de surface

Faire du nettoyage à grande échelle, maintenir les règles d’hygiène dans un espace, manipuler des machines ou démonter des équipements ne constitue pas de simple tâche. Afin de se positionner en professionnel dans ce secteur et jouir d’un plan de carrière intéressant, il convient de suivre une formation. On retrouve des formations pour différents niveaux :

Le CAP en maintenance et hygiène des locaux

Le détenteur d’un CAP en maintenance et hygiène des espaces  est responsable du nettoyage et de l’entretien des espaces. Dans une usine par exemple il se retrouvera à entretenir les équipements de production. Ce type de professionnel trouvera bien aussi une place dans les hôpitaux tous comme dans les services d’assainissement des entreprises.

Le Bac professionnel en hygiène, propreté et stérilisation

Ce diplôme est obtenu après une formation de 3 années soutenue par 18 semaines d’immersion professionnelle. La formation peut être suivie en alternance et rendue accessible directement à partir de la deuxième année pour les détenteurs d’un BEP ou d’un CAP dans des filières similaires. Il s’agit d’une formation qui permet de brosser les connaissances générales, techniques et professionnelles liées au nettoyage et au traitement des déchets.

En termes de débouché, ce diplôme donne accès à un poste tel que chef des chantiers de nettoyage, d’assainissement et décontamination.

Le BTS en métiers des services à l’environnement

Avec un BTS en MSE on peut se targuer de pouvoir prendre en main la gestion de l’hygiène et de l’assainissement  tant des petits espaces de vie que de toute une communauté. Le détenteur de ce diplôme est à même de mettre en place des politiques sanitaires et les exécuter. Il s’agit d’une formation de deux années renforcées par des stages en entreprise. Cette formation amène à étudier la physique, la chimie, la biologie et ses différentes ramifications, l’écologie et les questions de qualité de vie. Le candidat à ce diplôme ne manquera pas aussi de découvrir les questions de management des structures d’exploitation.

En clair, dans la hiérarchie des techniciens de surface, il est un cadre chargé d’innover et de développer des processus de gestion sanitaire.

Les compétences pour réussir dans sa profession de technicien de surface

Nombreuses sont les compétences attendues d’un technicien de surface. Parmi celles-ci, nous pouvons citer à la base le soin et la propreté. En tant que responsable du respect de règle d’hygiène, le titulaire à ce poste se doit de donner le bon exemple en la matière. Vu qu’il s’agit d’une activité qui tient lieu en dehors des horaires de travail réglementaire, il se doit d’être physiquement fort et énergique. Les bonnes conduites et l’organisation doivent être de mise pour travailler en équipe et tenir dans les plannings.

La rémunération d’un technicien de surface

Décrocher un emploi de technicien de surface n’est pas une tâche si ardue. Car il s’agit de poste dont les entreprises ont souvent besoin de combler pour rester aux normes et protéger leur salarier. La plus grande préoccupation quand on cherche sur un emploi dans le secteur sera la rémunération. En général, le salaire est fixé en fonction du diplôme et des années d’expérience. Il peut donc évoluer de 1649€ à 23000€ annuellement.

En définitive, le métier de technicien de surface est une profession délicate de l’univers de l’assainissement et de l’hygiène. On peut se former à ce métier en alternance ou à travers un cursus diplomate direct. Plus important, il faut se réjouir qu’il soit difficile de chômer avec un diplôme dans cette filière. Pour trouver plus aisément d’emploi bien payé, orientez-vous vers les secteurs de la santé et de l’agroalimentaire. Ils ont les gros demandeurs de cette compétence de chasseur de bactéries.

Replikultes