Quel est le rôle de l’huile de transmission ?

L’huile de transmission est utilisée pour lubrifier les composants de la transmission d’une voiture pour des performances optimales. Dans les véhicules à transmission automatique, ce liquide agit également comme liquide de refroidissement. Il existe plusieurs types d’huiles de transmission automatique, et le type utilisé dans les voitures et les camions dépend du type de transmission.

Les transmissions automatiques utilisent de l’huile de transmission automatique ordinaire, comme son nom l’indique. Le liquide de transmission manuelle peut varier, cependant, en utilisant soit de l’huile moteur ordinaire, une huile de transmission connue sous le nom d’huile pour engrenages hypoïdes lourds ou du liquide de transmission automatique. Le type de liquide de transmission à utiliser dans les véhicules à transmission standard se trouve généralement dans la section d’entretien du manuel du propriétaire.

Quel est le rôle de l’huile de transmission ?

Bien que la fonction principale de l’huile de transmission automatique soit de lubrifier les différentes parties de la transmission, elle peut également remplir d’autres fonctions :

  • Nettoyer et protéger les surfaces métalliques de l’usure
  • Conditionner les joints
  • Améliorer la fonction de refroidissement et réduire les températures de fonctionnement élevées
  • Augmenter la vitesse de rotation et la plage de température

Les différents types d’huile de transmission

Il existe une panoplie de différents types d’huile de transmission qui vont au-delà de la simple division entre les transmissions automatiques et manuelles. Pour obtenir les meilleures performances à des températures élevées et prolonger complètement la durée de vie du fluide, utilisez l’huile de transmission ou la variété de fluide recommandée par le fabricant de votre véhicule, qui se trouve généralement dans le manuel du propriétaire :

Dexron/Mercon : Ces variétés, disponibles en différentes qualités, sont les fluides de transmission automatique les plus couramment utilisés aujourd’hui et contiennent des modificateurs de friction pour protéger au mieux les surfaces internes de la transmission.

Huiles HFM : Les fluides à friction élevée (HFM) ressemblent beaucoup aux types Dexron et Mercon, mais les modificateurs de friction qu’ils contiennent sont encore plus efficaces.

Huiles synthétiques : Ces types d’huile coûtent souvent plus cher que les Dexron ou Mercon, mais elles sont conçues pour mieux résister aux changements de température drastiques et réduire considérablement la friction, l’oxydation et le cisaillement.

Type-F : Ce type de liquide de transmission automatique est utilisé presque exclusivement dans les modèles de véhicules vintage des années 70 et ne contient pas de modificateurs de friction.

 

Huile pour engrenage hypoïde : Utilisée dans certaines transmissions manuelles, ce type d’huile de transmission est très résistant aux pressions et températures extrêmes.

Huile moteur : Bien que l’huile moteur soit généralement utilisée dans le moteur d’un véhicule, elle fonctionne à la rigueur pour lubrifier les transmissions manuelles car elle a une composition et des propriétés similaires à celles de l’huile pour engrenages.

Quand doit-on changer l’huile de transmission ?

Selon le type de véhicule que vous possédez et la durée de possession, vous n’aurez peut-être jamais à vous soucier du type d’huile de transmission que vous utilisez. C’est parce qu’il n’est pas nécessaire de la changer fréquemment. En fait, certaines transmissions automatiques peuvent ne jamais nécessiter de changement d’huile, bien que la plupart des mécaniciens recommandent de la changer tous les 100 000 à 160 000 kilomètres.

A lire également