Comment préparer son dossier pour obtenir un prêt immobilier intéressant 

Lorsque l’on cherche à acquérir un bien immobilier, il est probable que nous ayons besoin de l’aide d’une banque, pour compléter le paiement, par le biais d’un prêt immobilier. L’objectif est de trouver le meilleur taux et les meilleures conditions, afin d’épargner sur le coût total du prêt. Pour bénéficier de conditions optimales, il est important de préparer son dossier en amont. Voici quelques informations à prendre en compte.

L’aide d’un courtier immobilier

La préparation du dossier, pour la demande d’un crédit immobilier, est à la base du processus. Sans un dossier complet, qui démontre nos capacités financières nous permettant de rembourser celui-ci, il sera impossible d’obtenir une réponse positive à notre demande. Il faut donc penser à cela, bien avant d’entreprendre les démarches. Comme nous le verrons ci bas, de nombreux éléments doivent être pris en compte pour créer un dossier qui pourra convaincre un banquier de nous prêter l’argent nécessaire à l’acquisition du bien immobilier.

Mais le partenaire idéal, une fois que nous sommes prêts à faire la demande, est sans aucun doute le courtier immobilier. Il possède la réponse aux deux questions principales : où trouver le meilleur taux et les meilleures conditions ? En effet, demander l’aide d’un courtier immobilier, sur empruntis.com, permet non seulement d’améliorer nos chances d’obtenir un prêt, mais aussi de s’assurer de recevoir les meilleures offres. Comme il connaît les critères recherchés par les banques, il pourra identifier celles qui seront les plus adaptées à répondre positivement à notre dossier. De plus, il s’occupera aussi des autres détails, tels que l’acquisition d’une assurance de prêt à un taux imbattable.

L’importance de l’apport personnel

En France, l’apport personnel, lors de l’octroi d’un prêt immobilier, n’est pas exigé. Cependant, il ne faut pas sous-estimer son importance. Sans lui, il est possible que la banque refuse notre demande. Cela s’explique par le fait que la plupart d’entre elles préfèrent ne pas prêter une somme supérieure à la valeur actuelle de la maison. Sans un minimum d’apport monétaire de la part de l’acheteur, la banque devra aussi financer les frais de notaire (frais d’acte). Ce montant est substantiel, car il représente 7 % à 8 % de la valeur de la maison. Sur un bien estimé à 250 000 euros, ces frais représentent un montant de 17 500 à 20 000 euros ; un montant non-négligeable.

Prendre soin de sa situation bancaire

Il ne faut pas croire que l’achat d’un bien immobilier est un événement unique. Au contraire, la capacité d’obtenir un prêt est directement liée à notre situation bancaire. Cela ne fait pas référence uniquement à l’argent qui se trouve dans notre compte, au moment de la demande. On pourrait même affirmer que cela est secondaire. Le plus important est notre gestion courante de nos comptes bancaires, au cours des années.
Si notre situation démontre que nous ne sommes pas à découvert fréquemment et que nous n’avons pas d’incidents de paiement, la banque verra d’un œil favorable l’octroi d’un prêt. La relation que nous entretenons avec notre banquier est de première importance. Malheureusement, il est de plus en plus difficile d’entretenir celle-ci à long terme, car les représentants bancaires changent fréquemment de succursales.

Avoir un emploi stable

On peut imaginer que plus les revenus d’une personne sont élevés, meilleures sont ses chances d’obtenir un prêt immobilier, mais c’est faux. L’élément le plus important pour la banque est la stabilité des revenus, qui démontre une capacité de paiement. Évidemment, le niveau des revenus mensuels déterminera le montant du prêt qui pourra être accordé, mais si une personne perçoit de gros montants d’argent sporadiquement, il lui sera plus difficile de convaincre son banquier de lui accorder un prêt, que pour une personne à revenus plus modestes, mais stables.

Attention au surendettement

Il faut savoir qu’en France, il existe des règles qui obligent les banques à ne pas procéder à un prêt, s’il fera basculer le ménage au-dessus d’un seuil d’endettement de 33 %. Ce niveau a été baissé en fin d’année 2020, se situant précédemment à 35 %. On calcule le taux d’endettement par le montant qui doit être remboursé mensuellement.
Les crédits sont donc cumulés afin d’obtenir le montant total, puis mis en rapport direct avec le revenu mensuel global de la personne ou du ménage. Ce montant ne pourra donc pas excéder 33 % des revenus mensuels. Si c’est le cas, alors le prêt immobilier ne pourra être octroyé. Il faut tout de même savoir que la banque possède un droit de regard, qui lui permet de passer outre à cette règle, en ce qui concerne un maximum de 20 % des dossiers traités par trimestre.

Choisir un bien immobilier qui respecte notre budget

On peut tous rêver de vivre dans un palace, mais la réalité est que lorsque l’on achète un bien immobilier, la valeur de celui-ci doit être en proportion cohérente à nos revenus. Alors, comment définir si le bien immobilier en est un qui peut entrer dans notre budget ? C’est assez simple, en réalité. Il faut calculer la valeur de nos prêts en cours, et y ajouter la valeur totale du prêt immobilier recherché. Ensuite, il faut multiplier nos revenus mensuels par 7. Si le montant total des prêts est inférieur à cette multiplication, le bien immobilier est effectivement à notre portée financière.

Créer une relation donnant-donnant avec la banque

Parfois, il faut penser à ce que l’on apporte à la banque qui nous prêtera l’argent dont nous avons besoin. Bien qu’elle perçoive des intérêts sur vos remboursements, il est possible pour un particulier d’aider le banquier à clore le dossier de manière positive, en ajoutant des bénéfices pour la succursale de ce dernier.
Lorsque l’on discute d’un prêt immobilier avec une société financière, qui n’est pas la banque où se trouvent nos comptes personnels, il est suggéré de proposer au représentant, de transférer ceux-ci dans la succursale, si le prêt est octroyé. Cela permettra à la banque de créer ainsi de nouveaux revenus, ce qui pourrait faire pencher la balance en votre faveur, au final. Ceci dit, il y a des grandes chances que ce soit lui qui vous suggère l’opération…

Replikultes