Comment analyser son e-réputation ?

Avant de pouvoir mettre en place toute stratégie d’amélioration de l’e-réputation, il est primordial d’analyser sa réputation sur le web. De cette manière, les stratégies adoptées seront conformes à la situation dans laquelle l’entreprise se trouve.

L’analyse de son e-réputation : les canaux à utiliser

D’une manière générale, le minimum à faire est de d’abord réaliser un audit de l’image que notre marque ou notre entreprise a sur internet. Premièrement, vous aurez donc à identifier les principaux canaux que votre marque pourrait utiliser. La question est : où est-ce que mon produit ou mon service peut se forger une bonne e-réputation ? Si par exemple, vous commercialisez des produits cosmétiques ou de mode, Instagram sera le meilleur canal possible. Pour une activité d’hôtellerie ou de restauration, les plateformes d’avis sont plutôt à prioriser.

Bien évidemment, tout cela n’implique pas qu’il faut négliger les autres canaux. Il est important que vous identifiiez tous les canaux possibles en concentrant vos efforts sur ceux qui pourraient avoir le plus d’impact sur votre activité. Il faudrait également que vous sachiez que Google est le moteur de recherche qui représente 95 % des parts de marchés. Google influence donc grandement la réputation de votre entreprise. Ce que vous pouvez faire pour commencer ? Tapez votre nom ou celui de votre établissement, puis examinez tous les résultats de rechercher : les images, les articles, les vidéos, les actualités. Aussi, pour vous aider à améliorer votre e-réputation sur Google, on vous propose de faire appel à une agence d’e-réputation Google. De cette manière, vous aurez des experts à votre service.

Définir les indicateurs pour suivre l’évolution de votre e-réputation

Les indicateurs de suivi de votre image sur le Web sont nombreux et d’ordre qualitatif et quantitatif.

Par exemple, les indicateurs quantitatifs sont le référencement, qui procure des rapports de développement de votre image sur les différentes plateformes. Vous pourrez y analyser le nombre de liens qui pointent vers le site et le trafic généré par ces liens. Ensuite, il y a les plateformes d’avis clients qui vont vous permettre de déterminer le nombre d’avis qu’il y a sur votre marque. Vous pourrez y effectuer un suivi sur le volume, la note générale, et les avis sur votre sujet. Finalement, il y a la presse qui émet généralement des publications et les médias sociaux qui sont aujourd’hui les supports les plus générateurs de buzz.

Une analyse des indicateurs ne serait pas complète sans la présence d’indicateurs qualificatifs. Il y a notamment la perception que se fait le grand public de ce que dit la presse. Ensuite, il y a l’opinion : soit des avis positifs, soit des avis négatifs, qui contribuent grandement à la formation de la réputation. Finalement, il y a la satisfaction des internautes que l’on peut facilement analyser à l’aide des mentions j’aime, des avis positifs et des partages de post.

 

 

 

 

Replikultes