Pourquoi limiter les écrans pour les enfants de moins de 3 ans ?

Les risques des écrans sur les enfants de moins de 3 ans

Aujourd’hui, les écrans sont partout dans notre quotidien. Télévision, téléphone portable, ordinateur, tablette : ils sont constamment sous nos yeux et bien évidemment sous ceux de nos enfants. Quelles sont alors les conséquences de ce temps d’exposition prolongé sur le développement physique et mental des plus petits ? Comment mieux le gérer et orienter l’enfant sur autre chose ? Voici quelques pistes.

Enfants et écrans

Le schéma est assez courant : un dessin animé au petit déjeuner, une ou plusieurs vidéos pour l’occuper pendant que vous rangez ou que vous faites à manger, puis une autre avant l’heure du coucher. Cela semble peu et pourtant cela suffit déjà à perturber le développement de l’enfant, notamment avant 3 ans.

En effet, les premières années d’une vie sont primordiales pour la santé physique et mentale future. À cet âge, les plus petits devront encore s’asseoir sur une poussette yoyo2 bebe pour explorer leur environnement, développer leur motricité en bougeant, en étant curieux de tout. Une chose qui est limitée avec les écrans. Le face à face avec les parents et autres personnes entourant l’enfant est aussi très important puisqu’il leur apprend à communiquer, à interagir avec les autres.

Les risques

·         La lumière bleue

On parle souvent de cette fameuse « lumière bleue ». Elle désigne une partie de la lumière émise par les écrans LED des médias numériques. Son énergie est plus élevée et ses longueurs d’ondes plus courtes. Selon plusieurs recherches, elle serait nuisible pour la rétine et perturberait l’horloge interne de l’enfant, donc sa santé sur le long terme.

Plus le petit reste devant les écrans, plus il sera exposé à cette lumière bleue. Outre le temps passé, le moment de la journée aussi est important, puisque l’exposition est encore plus nocive en dehors des heures du jour.

·         Les risques sur le court terme

Une trop grande exposition aux écrans provoque une perturbation du rythme biologique, avec des difficultés d’endormissements et tous les problèmes qui en découlent, notamment à cet âge où le sommeil est essentiel pour le bon développement de l’enfant. La mobilité face à l’écran empêche également le bon développement de ses aptitudes motrices.

·         Les risques sur le long terme

Une trop grande exposition aux écrans pour les enfants de moins de 3 ans peut entraîner par la suite des troubles de la vue, du sommeil, des problèmes d’obésité, des problèmes comportementaux et émotionnels, des retards de langage, des difficultés scolaires au niveau de l’attention et de la concentration, des difficultés à dissocier le réel du virtuel, ainsi que des déséquilibres au niveau des interactions sociales.

Développer des règles de temps d’écran

Avant 3 ans, il est conseillé de ne pas utiliser de médias numériques, particulièrement jusqu’à 24 mois, ou de le faire dans un temps très réduit, le temps d’un trajet sur sa poussette siège auto par exemple. Après 2 ans, il est conseillé de limiter ce temps à une heure maximum.

Le mieux pour les moins de 3 ans est de laisser autant que possible les écrans de côté, en jouant avec eux et en leur laissant l’espace de s’amuser seuls. Si votre enfant regarde un écran, parlez avec lui de ce qu’il voit afin de garder un contact humain et de créer une interaction. Plus votre enfant va grandir, plus vous devrez fixer des règles précises quant à l’utilisation des écrans, avec un contexte (moments de la journée) et une durée précise.

Replikultes